« Tire-toi d’affaire comme tu pourras, m’a dit la Nature en me poussant à la vie »


(réponse de Fragonard à un ami)

 

" Oh, écoutez, au point où nous en sommes, nous n’avons plus qu’une seule ambition, qu’on nous laisse tranquilles, que nous puissions vérifier l’expérience… Nous avons fermé la porte. A double tour. Pour qu’on nous abandonne dehors. Paradoxe ? C’est ainsi.Il faut d’abord verrouiller pour sortir. Voilà, tous les autres sont rentrés, vous les avez mis dedans, la scène vous appartient pour un a-parte rapide, on va vous montrer la merveille. Vous n‘en parlerez à personne, promis ? (…)Comme nous sommes heureux d’avoir été exclu par le grand reportage, la migraine morale, l’usine avenir… Au début, nous avons été intrigués. Puis agités. Puis obligés. Puis punis. Puis oubliés ou travestis. Puis déprimés. Puis libres. Il suffisait de le décider ou, plutôt, de laisser la décision s’opérer."

 

(Philippe Sollers, Les surprises de Fragonard)

  • Facebook Clean
  • Vimeo propre
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now